Conf- débat – La FLEXISECURITE en entreprise … Comment l’aborder? Jeudi 16 juin 2016 …

INVITATION_flexisecurite_emailingv2-566x1024 juin 2016

 

La flexisécurité en entreprise … Une notion tout aussi présente que abstraite dans les esprits comme dans les médias.

Mais qu’est-ce que au juste la flexisécurité?

Au delà d’un terme qui fait souvent polémique, entre la nécessité d’adapter nos organisations aux environnements changeants, de sécuriser nos collaborateurs pour favoriser leur bien être au travail et donc leur implication, ou de proposer un management basé sur l’agilité … nous vous proposons d’échanger autour de cette notion de « flexisécurité » pour comprendre de quoi il en résulte pour nos organisations.

Rendez-vous jeudi 16 juin 2016 à partir de 18h30 à la salle bleue de l’EPHAD, 1 rue de Belle Ile, 35132 Vezin Le Coquet.

 

Article de presse

A2E - Flexisécurité - Article 7 JOurs_03-2016-1

 

Inscription ici avec l’A2E

Logo A2E -

 

Résolument vôtre.

 

Christian Goulias
CGS Conseils & Réseaux
06 37 01 17 83

Site : https://cgs-conseils-reseaux.com/
Twitter: https://twitter.com/cgscr_
Facebook : https://www.facebook.com/cgs.conseilsetreseaux
Profil Viadeo: http://fr.viadeo.com/fr/profile/christian.goulias
Profil LinkedIn: http://fr.linkedin.com/pub/christian-goulias/2a/70/43b

 

Publicités

One Response to Conf- débat – La FLEXISECURITE en entreprise … Comment l’aborder? Jeudi 16 juin 2016 …

  1. Suite de la conférence-débat relative à la flexisécurité du 16 juin avec l’A2E.

    La conférence-débat relative à la « flexisécurité » menée par les membres et les partenaires de l’A2E a été d’une grande qualité. Ses partenaires, les représentants des organisations suivantes, la Commission Européenne (Olivier COPPENS), l’Exploratoire (Typhaine RIOU), Links-portage (Christian JOURAND) et la Cfdt (Patrice FORGEAU) ont présenté leur vision de la flexisécurité.

    Et quelle surprise d’entendre que des institutions, des entreprises privées et une organisation syndicale puissent partager une même vision de la flexisécurité.

    Chacune de ces organisations appréhende la mutation sociétale de manière différente mais elles partagent toutes un même état d’esprit.

    Donner de la flexibilité aux entreprises pour s’adapter aux besoins du marché tout en recherchant la sécurisation des parcours professionnels des salariés, non pas en s’arc-boutant sur des préceptes dépassés mais bien en développant une culture d’entreprise de l’innovation sociale, basée sur l’économie de la qualité et en collaborant avec les salariés afin de trouver l’équilibre entre les besoins de l’entreprise et les besoins des employés.

    Autres constats,
    D’un côté les difficultés perçues par les dirigeants et les managers, qui peuvent se retrouver démunis devant certaines problématiques managériales – organisationnelles – stratégiques…

    Et de l’autre des salariés qui peuvent également se retrouver démunis face à un risque de précarisation de l’emploi ou de la qualité de vie au travail, d’un manque d’accompagnement managérial ou de formation pour l’employabilité, parfois d’une perte de sens dans leur mission…

    Il semblerait qu’un certain nombre de ces craintes soit dû à des préjugés et des freins aux changements par peur de remise en cause, ou encore par peur de ne pas savoir s’adapter aux nouvelles exigences sociétales – aux nouvelles générations ; des craintes que subissent à priori une partie importante des salariés et des dirigeants d’entreprises.

    Or, les invités et les partenaires de l’A2E étaient d’accord pour dire qu’il suffirait bien souvent d’anticiper les évolutions métiers – sectorielles – territoriales – sociétales par une veille dynamique (l’Exploratoire vulgarise ces données pour un accès simplifié), mettre les acteurs en synergie et tendre vers un cercle vertueux gagnant/gagnant (la Cfdt négocie avec les employeurs dans ce sens), d’œuvrer pour un équilibre projets / valeurs (Link-portage accueille les entrepreneurs qui partagent cette culture), et de rappeler l’importance de l’inter-dépendance des responsabilités budgétaires – économiques – sociales dans la gouvernance de l’Union Européenne – des Etats membres et par déclinaison des entreprises.

    Si je dois retenir quelques idées de cette soirée A2E riche en échanges pertinents, serait de dire qu’il est nécessaire de s’adapter aux évolutions sociétales et économiques, voire idéalement de les anticiper afin d’en être acteur et non les subir.

    S’il n’est pas trop tard pour le faire, il est néanmoins grand temps de s’y mettre car il en est devenu vital pour les entreprises et les emplois. Nous rappelons que la digitalisation, les nouvelles générations, l’accroissement de la concurrence, l’uberisation… bousculent les codes des marchés et des types de management.

    Et force est de constater que les clients et les salariés s’orientent d’avantage vers des organisations qui proposent un projet d’entreprise fédérateur, un management collaboratif, un esprit d’équipe, une qualité de vie au travail, une marque employeur responsable/éthique, une possibilité d’expression des compétences, qui favorisent l’employabilité…

    Cette mutation sociétale qui s’opère sous nos yeux, doit inciter les employeurs et les salariés à unirent leurs compétences autour d’un équilibre entre le projet d’entreprise et les projets individuels. Cela créerait un esprit d’équipe et une culture de l’innovation sociale, où les compétences de chacun seraient valorisées par et pour le groupe, la prise de risque encouragée pour favoriser la créativité et l’implication sous couvert d’un soutien employeurs/salariés dans l’intérêt de tous… redonnerait confiance entre chaque partie.

    Il semble que c’est l’éducation, le manque de confiance entre employeurs et salariés ainsi que le manque de confiance en nos propres capacités qui seraient à l’origine des peurs et des freins chez chacun d’entre nous.

    Alors si l’on arrive à transformer cette culture dévalorisante en une culture valorisante pour toutes les parties en créant un cercle vertueux, les organisations déploieraient d’avantage de flexisécurité dans un but d’agilité et de performance du groupe dans l’intérêt de chacun.

    Les entreprises libérées fonctionnent déjà sur un tel modèle et leur performance n’est plus a démontrer. Sans aller jusqu’à cette culture de l’entreprise libérée, les dirigeants – managers – employés ont tous intérêt à développer une culture de l’innovation sociale.

    Je terminerai par cette métaphore:

    Quand on est dans le même bateau, puisque l’on va dans le même sens et si l’on veut atteindre ensemble notre destination, il faut s’adapter à l’environnement changeant en permanence, gouverner avec cohérence, ramer en cadence, favoriser une confiance entre chaque membre d’équipage, chacun étant un expert dans son domaine.

    Si vous souhaitez obtenir plus d’information sur le sujet de la flexibilité ou être informé/accompagné dans l’orientation de votre culture d’entreprise, je me tiens bien sûr à votre disposition.

    Résolument vôtre.

    Christian Goulias
    CGS Conseils & Réseaux
    06 37 01 17 83

    Site : https://cgs-conseils-reseaux.com/
    Twitter: https://twitter.com/cgscr_‎
    Facebook : https://www.facebook.com/cgs.conseilsetreseaux

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :