Management: Demander l’appui conseil et 12 000 € d’aide pour la mise en place d’un contrat de génération.

Le contrat de génération, un bon « deal » entre les jeunes, les seniors, les employeurs et l’Etat. A l’heure où plusieurs accords de branche et de nombreuses demandes d’aide au contrat de génération ont été réalisés, voici une synthèse de ce dispositif.

 

  • A l’heure des difficultés de recrutement pour les jeunes (manque d’expérience et de compétences) et des nombreux départs à la retraite pour les seniors (quittant l’entreprise avec leur savoir-faire), le contrat de génération est un dispositif aidé par l’Etat ayant trois objectifs:
  1. L’embauche de jeunes de moins de 26 ans (moins de 30 ans pour les personnes handicapées) en CDI et à temps plein,
  2. Le maintien en emploi des seniors de plus de 57 ans,
  3. Le transfert des compétences entre jeunes et seniors avant le départ en retraite de ces derniers.

 

  • Si les objectifs du contrat de génération sont les mêmes quelle que soit la taille de l’entreprise, la mise en place de ces contrats nécessite une approche différente selon la taille de l’entreprise:
  1. Entreprise de 1 à 49 salariés: Pas besoin d’accord d’entreprise pour la mise en place des contrats de génération,
  2. Entreprise de 50 à 299 salariés: Obligation d’accord d’entreprise ou d’accord de branche étendu prévoyant un plan d’action en matière d’emploi des jeunes, du maintien en emploi des seniors ainsi que la transmission des compétences.
  3. Entreprise de + 300 salariés: Obligation de négociation d’un accord collectif d’entreprise spécifique au contrat de génération (celui de la branche de suffisant pas). L’accord doit contenir les données chiffrées de la pyramide  des âges, le calendaire des actions à engager, son suivi, sa communication auprès des salariés et la durée de l’accord.

 

  • D’une manière générale, les entreprises de moins de 300 salariés peuvent bénéficier d’une aide de 12 000 euros sur 3 ans soit 4000 euros par an, tandis que les entreprises de + 300 salariés sont soumises à l’obligation d’accord mais ne peuvent obtenir l’aide financière.

 

  • L’aide à destination des contrats de génération est tout à fait complémentaire au contrat de professionnalisation en cdi. Concernant l’apprentissage, il faudra attendre la sortie de l’étudiant de son cdd d’apprentissage pour une embauche CDI.

 

  • La demande d’aide peut se faire pendant une durée de 3 mois post recrutement du jeune.

 

  • Au préalable de la demande d’aide, les entreprises doivent réaliser un diagnostic social orienté « gestion des âges » permettant d’établir un plan d’actions en faveur de la gestion des âges au sien de l’entreprise.

 

  • Concernant les modalités liées au diagnostic préalable, voire au plan d’actions concernant la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC), vous pouvez demander l’aide de l’APPUI CONSEIL auprès de CGS Conseils & Réseaux. L’appui conseil est financé par la majorité des OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agrée) auxquels vous cotisez.

 

  • Pour toute demande d’information supplémentaire, n’hésitez pas à solliciter Christian Goulias à :cgs.conseilsetreseaux@gmail.com ou au 06 37 01 17 83.

 

  • Souplesse et simplicité pour un dispositif qui favorise le développement durable d’un point de vue social et économique. A ce jour, 15500 demandes de financement ont été réalisées en France, 815 en Bretagne, dont 576 en Ille et Vilaine.

 

Lien: http://travail-emploi.gouv.fr/contrat-de-generation,2232/

 

 

 

 

Publicités

Actu – Bon à savoir: Les emplois francs instituent une prime de 5000 € pour des recrutements cdi dans les ZUS de Rennes dès 2014.

Qu’est ce que les emplois francs?

« Les emplois francs » est un dispositif en faveur des employeurs qui recrutent en cdi et à temps plein dans les ZUS (Zone Urbaine Sensible) de certaines villes de France à partir de 2014, dont Rennes qui a été retenue dans le cadre de ce dispositif.

Tout employeur justifiant des conditions ci-dessous et qui recrute un demandeur d’emploi de moins de trente ans habitant dans une zone urbaine sensible peut solliciter la prime correspondant aux « emplois francs », soit 5000 euros.

Cette prime fera l’objet de deux versements de 2 500 euros chacun, la première à la fin de la période d’essai et la deuxième à l’issue du dixième mois.

 

Le public visé par les emplois francs:
• Les individus âgés au minimum de 16 ans et de moins de 30 ans,
• Les demandeurs d’emplois pouvant justifier d’une recherche d’emploi d’une durée de 12 mois au cours des 18 derniers mois,
• Les personnes qui résident depuis au moins 6 mois dans une zone urbaine sensible des communes citées.

 

Quels sont les employeurs éligibles aux emplois francs?

Au vu des conditions ci-dessous, tous les employeurs qui recruteront des compétences dans les zones urbaines sensibles retenues y seront éligibles.

 

Les conditions pour les employeurs:

• Ne pas avoir, dans les six mois précédent le recrutement, réalisé un licenciement économique sur le poste à pourvoir,
• Que le titulaire du contrat n’ait pas appartenu à l’effectif de l’entreprise au cours des six derniers mois précédant la date d’embauche,
• Etre à jour des obligations déclaratives et de paiement à l’égard des organismes de recouvrement des cotisations et des contributions de sécurité sociale et d’assurance chômage pour le paiement de l’aide sollicitée ou avoir souscrit un plan d’apurement des cotisations restant dues,

 

Lien: http://www.gouvernement.fr/gouvernement/les-emplois-francs-pour-accelerer-l-embauche-des-jeunes-des-quartiers

 

Recherche 2 FORMATEURS pour habilitation électrique et mécanique industrielle.

Le cabinet CGS Conseils & Réseaux recherche pour l’un de ses partenaires deux formateurs(trices):

– 1 formateur(trice) en habilitations électriques, tout recyclage,

– 1 formateur(trice) en mécanique industrielle,

Pour ce dernier, formation souhaitée en maintenance industrielle  BAC Génie STI Mécanique industrielle,

Les deux postes sont à pourvoir en CDD ou en qualité d’indépendant, partenaire situé à Rennes.

Merci de bien vouloir nous contacter en rédigeant un commentaire ou nous transmettre votre candidature par mail à cgs.conseilsetreseaux@gmail.com

A bientôt.

7 orientations stratégiques industrielles pour la France d’ici 2030 dans la course à l’innovation mondiale.

Demandé par l’Etat Français, la Commission innovation 2030 présidée par Anne Lauvergeon a rendu son rapport.

La Commission invite à développer une stratégie industrielle basée sur 7 ambitions pour la France:

1- Le stockage de l’énergie,

2- Le recyclage des matières: les métaux rares,

3- La valorisation des richesses marins: métaux et dessalement de l’eau de mer,

4- Les protéines végétales et la chimie du végétal,

5- La médecine individualisée,

6- La silver économie, l’innovation au service de la longévité,

7- La valorisation des données massives (Big Data),

 

Afin de développer ses orientations stratégiques, « la Commission recommande le lancement, sous deux mois, de 7 concours d’innovation, ouverts à tout type d’entreprise. »

Une première phase servira « à l’identification de personnalités entreprenantes et motivées. Une deuxième phase permettra d’apporter des financements adaptés, publics et privés, à chacun des projets les plus prometteurs. »

Ces orientations stratégiques pour la France sont autant d’enjeux pour nos entreprises (porteurs de projets, apporteurs de ressources en compétences – en financements – en logistique – en technologie…).

 

Lien: Remise du rapport de la commission « Innovation 2030 »

%d blogueurs aiment cette page :